Les progrès réalisés dans le traitement de l'AVC aigu ont eu comme résultat d'augmenter le taux de survie mais aussi d'augmenter le nombre de personnes vivant avec une invalidité chronique. Il existe des preuves solides que l'exercice améliore à la fois la récupération motrice et la qualité de vie des personnes vivant avec un AVC et peut également améliorer ou maintenir la fonction cognitive post-AVC. Le PCRA a déterminé que l'exercice post-AVC constitue une priorité élevée, en particulier le besoin d'élaborer et de mettre en œuvre des programmes d'exercices en milieu communautaire.

La Fondation Brain Canada, en partenariat avec le PCRA, a conclu une entente avec l'Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa pour examiner la mise en œuvre et l'impact des programmes d'exercices en milieu communautaire fondés sur des données probantes. Le projet Stroke Recovery in Motion (Rétablissement de l’AVC en mouvement) utilise une approche intégrée (participative) d'application des connaissances (AC) pour identifier les facteurs qui facilitent ou entravent l'adoption des meilleures pratiques afin d'être mieux en mesure d'accélérer la mise à l'échelle future des programmes.