Plus de 405 000 Canadiens vivent avec une incapacité à long terme due à un AVC et ce nombre doublera d'ici 20 ans. (*) Un nombre important d'entre eux verront leur handicap empirer progressivement au fil du temps.

stroke affects communities

L'AVC touche certaines communautés plus durement que d'autres:

  • Les femmes subissent des AVC plus graves que les hommes - avec des pics centrés sur l'accouchement et la ménopause. Elles sont plus susceptibles d'être institutionnalisées que les hommes et, d’autre part, d'être les aidantes naturelles de leurs proches qui sont victimes d'un AVC.
     
  • Les peuples autochtones ont beaucoup moins accès à des soins de réadaptation. Ils sont plus susceptibles de vivre avec de graves incapacités à long terme et avoir une piètre qualité de vie après un AVC. Ils ont besoin d'avoir accès à la téléréadaptation et à la formation d'aidants locaux pour soutenir leur rétablissement.
     
  • L'accès qu'ont les enfants aux nouvelles thérapies et aux nouveaux services vitaux demeure limité. Il y a plus de 10 000 enfants au Canada qui sont aux prises avec les séquelles d'un AVC. Les AVC peuvent survenir in utero, à la naissance, pendant la petite enfance et à l'adolescence. Les enfants ont besoin d'avoir accès aux essais cliniques, aux nouvelles technologies, aux camps pour enfants avec AVC et aux services de soutien.. 

La dure réalité est que les Autochtones du Canada sont plus à risque d'avoir un AVC et également de faire face à d'énormes obstacles. Les systèmes de santé les laissent tomber. L'accès aux soins et le rétablissement sont des enjeux majeurs dans de nombreuses communautés autochtones. Il faut que ça change.
 

Cœur + AVC Canada

Les handicaps en raison de l’AVC en quelques chiffres:

 

  • La prévalence des survivants d'un AVC vivant avec une incapacité pourrait jusqu'à doubler dans certaines régions du Canada d'ici 2038.
     
  • L'augmentation la plus importante est prévue dans les provinces des Prairies (AB, SK, MB), où l'on estime qu'il y aura entre 116 000 et 132 000 survivants d'un AVC vivant avec une incapacité en 2038. Il s'agit d'une augmentation par rapport à 2013 qui se situe entre 100 % et 128 %.
     
  • On s'attend à ce que les taux d'incapacité à la suite d'un AVC augmentent de 65 % à 71 % dans les provinces de l'Atlantique (Île-du-Prince-Édouard, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve-et-Labrador), de 49 % à 54 % au Québec, de 68 % à 74 % en Ontario et de 87 % à 111 % en Colombie-Britannique.
Stroke numbers

Les conséquences pour les aidants naturels:

Environ 52,1 % des aidants naturels consacrent plus de 8 heures par jour à fournir un soutien aux survivants de l'AVC (Yu et al., 2013). Dans une étude par observation, Yu et ses collaborateurs ont constaté que 72,7 % des soignants étaient des femmes et que beaucoup souffraient d'hypertension (70,4 %), de maladies cardiaques (33,3 %), de maladies des os et des articulations (16 %) et de diabète (12,3 %). www.EBRSR.com chap. 19, p. 39