20 août 2020

OTTAWA _ Comment puis-je composer avec l'anxiété suite à l’AVC ? Pourquoi suis-je toujours aussi épuisé ? Que puis-je faire pour retrouver le contrôle des mouvements de mon bras et de ma main ? Pourquoi le souvenir de certaines choses m’échappe-t-il ? Ces défis rencontrés par les personnes qui se remettent d'un accident vasculaire cérébral font l’objet d’une nouvelle série de 11 vidéos gratuites, publiées aujourd'hui, visant à offrir des outils et des ressources pour les aider.

La série de vidéos a été créée au cours des trois derniers mois par des cliniciens de l'équipe du congé précoce assisté (CPA) du Programme de l'AVC de Calgary, des Services de santé de l'Alberta, et réalisée avec le concours du Partenariat canadien pour le rétablissement de l’AVC de la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC (PCRA). L'équipe du programme du CPA du

Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal, en collaboration avec l’Université de Montréal, voit à la production des versions françaises des vidéos. Cinq d'entre elles sont déjà disponibles en ligne et les autres suivront sous peu.

De courtes sessions (la plupart durent environ 10 minutes) sont proposées sur des sujets tels que la mémoire, l'anxiété, la fatigue, l'attention, le stress, la négligence spatiale unilatérale, les fonctions exécutives, les mouvements des membres supérieurs, l'organisation et la planification, la résilience et la communication fonctionnelle.

« La pandémie de la COVID-19 a rendu encore plus urgente la nécessité de fournir aux personnes vivant avec les séquelles d'un AVC, à leur famille et à leurs aidants des stratégies pour gérer leur rétablissement lorsque l'accès à des services de réadaptation n'est pas toujours disponible », déclare Katie Lafferty, PDG du PCRA. « L'objectif de ces vidéos – et des fiches de ressources qui les accompagnent – est d’habiliter et d'éduquer les gens sur certains effets secondaires courants des AVC et de les aider à prendre en charge leur rétablissement. »

Les vidéos se trouvent en ligne à http://canadianstroke.ca/fr/outils-et-ressources/videos .

« De nombreux Canadiens n'ont pas accès à ce type de soins spécialisés et nous sommes ravis d'avoir pu contribuer à l'élaboration du contenu de cette série éducative sur l'autogestion », déclare Annie Rochette: professeure titulaire à l’École de réadaptation de l’Université de Montréal et chercheuse au CRIR. « Nous espérons que ces vidéos et ces ressources aideront à donner aux individus et à leurs proches les moyens de mener activement leur propre rétablissement de manière significative. »

En 2013, selon l'Agence de la santé publique du Canada il y avait 741 800 survivants d'AVC au Canada. Une étude financée par le PCRA et réalisée à la même époque a révélé que plus de la moitié des survivants (405 000 personnes) vivaient avec une invalidité de longue durée causée par leur accident vasculaire cérébral, un nombre qui devrait doubler en 20 ans.

« Ces nouvelles ressources viennent à point nommé pour soutenir nos efforts en fournissant aux gens les connaissances nécessaires à l'autogestion et à la poursuite de leur réadaptation et de leur rétablissement », déclare Patrice Lindsay, PhD, directrice du changement à l'échelle des systèmes et du programme sur l'AVC à Cœur + AVC.

« C'est une occasion privilégiée d’atteindre les personnes ayant subi un  AVC et leurs proches dans la communauté, en particulier ceux qui ont un accès limité aux thérapies ambulatoires en raison de l'endroit où ils vivent », déclare Odile Côté coordonnatrice clinique du congé précoce assisté AVC du CIUSSS Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal. « Nous prévoyons que les vidéos seront aussi utilisées quotidiennement avec nos propres clients comme un autre moyen de renforcer les concepts et les stratégies de rétablissement de l'AVC. »

Fred Roessel, un homme de Calgary vivant avec les séquelles d'un AVC est d'accord : « Les vidéos m'aident, car je peux regarder une vidéo ou un ensemble de vidéos quand cela me convient et autant de fois que nécessaire, surtout quand je veux bien comprendre l'information. Je deviens moins frustré, je reste plus positif et plus concentré sur mes objectifs ». Sa femme, Sue, qui a également regardé la série, dit que les vidéos l'aident à « comprendre ce qu'est la réadaptation de mon mari, comment cela nous affecte, comment y faire face et comment lui apporter un soutien sur ce chemin vers le rétablissement ».

À ceux qui cherchent une communauté de soutien après un accident vasculaire cérébral ou qui s'occupent d'un proche en convalescence, les communautés Facebook de Cœur + AVC proposent des solutions. Le bulletin d'information électronique Community Connect est un autre moyen de recevoir régulièrement des ressources, des conseils et des possibilités de participer à des études de recherche. Vous pouvez vous inscrire à ces communautés par l'entremise du site Web de Cœur + AVC.